Zoé photographe dans le Var

Zoé  photographe dans le Var

Rencontre avec Rina dans les vignes du Var

Buttage de la vigne Var avec un cheval. blog .jpg     

 

Rina est une belle Auxoise blonde qui laboure les champs de vigne dans le Var avec son patron Guillaume Guiroux. Labourer n’est pas le terme exact. Il s’agit plutôt de butter les pieds de vigne en début d’hiver. 

 

-Rina et Guillaume.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment s’organise le travail avec la jument

Guillaume encourage la jument du geste et de la parole pour qu’elle se mettre tout près du rang. Rina reconnaît droite et gauche (contrairement à moi dyslexique de directions, à qui on a expliqué très jeune que la droite c’est le côté de la main qui écrit, dommage pour une gauchère…) et le soc passe très proche des pieds de vigne, les recouvrant de terre au passage, soc guidé d’une main experte par Guillaume. La terre est meuble et rend le travail plus agréable. La première année de buttage au cheval est de loin la plus difficile car la terre est très tassée et compacte.

Rina est pleine d’enthousiasme. Après avoir été brossée soigneusement,  après que ses sabots aient été nettoyés de la terre qui colle et des pierres qui peuvent la gêner dans sa marche, car elle n’est pas ferrée, et après un bon petit déjeuner, elle est prête. Longtemps immobilisée pour un problème de ligament sur la patte arrière, la jument Auxoise ne travaillera que quelques longueurs de champ, mais avec ardeur et prendra une poignée d’herbe en passant au bout du rang.

 

Nous sommes le 15 décembre 2016 au Domaine du Clos d’Alari, à St Antonin-du-Var.

D’autres vignerons, le Domaine Fagone à Flayosc et le domaine Gavaisson  à Lorgues, le Château Barbeyrolles à Gassin, situés dans le Var, tous en Côtes de Provence, font appel également au service de l’équipe homme-cheval « Trait de caractère » de Lorgues, pour le buttage des vignes comme précaution hivernale. Les records de température minimale autour de Le-Luc-en-Provence (Var) sont déjà de moins 9°C en novembre et décembre 2016, la moyenne de températures minimales étant autour de 2°C. Mais les minimales sont souvent encore plus basses en janvier et février.

 

Les domaines viticoles du Var qui utilisent ces méthodes ont un grand souci de prendre soin de la terre qu’ils cultivent pour élaborer leurs cuvées chaque année, de préserver les sols et ainsi le terroir varois, tout en obtenant un travail soigné pour leurs vignes et quelques tas de fumier frais, qu’ils soient en agriculture biologique ou non. C’est cadeau. 

 

 

******************

 

Merci pour vos premiers commentaires ! 

 

Capture d’écran 2016-12-21 à 16.31.42.png
Capture d’écran 2016-12-21 à 16.33.39.png



21/12/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres